Vintage: la moto Lamborghini

firme Lamborghini n’a pas construit que des automobiles sportives et luxueuses, et des tracteurs. Elle s’est aussi essayé à la moto. Pour preuve cette très vintage Lamborghini Design 90, conçue avec l’aide du designer française “Boxer-Bike” (connu aujourd’hui pour ses réalisations sur base de Voxan).

Le moteur serait un Kawasaki 4 cylindres de 1000cc, 16 soupapes de 120cv. Le poids de la moto, développée par l’ingénieur en chef Claude Fior, n’excèderait pas les 180kg.
L’originie de cette moto vient du désir de diversification et d’expansion de Lamborghini au milieu des années 80. Cette moto fut d’ailleurs produite durant l’année 1986.
Si vous souhaitez faire l’acquisition d’une Lamborghini Design 90, il y en a une en vente sur le site kijiji.fr. Faites chauffer votre carte de crédit!
Plus de photos dans la suite

Continuer la lecture de « Vintage: la moto Lamborghini »

NE : des appartements réservés aux motards

Vous n’avez jamais rêvé de faire rentrer votre moto dans votre salon? Non? Alors passez votre chemin: ce complexe d’habitat Japonais n’est pas pour vous.

Le NE, c’est apparemment le nom de ce complexe co-réalisé par Yuji Nakae, Akiyoshi Takagi and Hirofumi Ohno, vise a satisfaire les Japonais qui ont besoin d’un garage pour leurs motos, mais qui ne souhaitent pas pour autant sacrifier de la surface de leurs habitations, dans un pays où le m² est si cher.

JaThe NE

Plus de Photos dans la suite

Continuer la lecture de « NE : des appartements réservés aux motards »

Philippe Starck trouve le design "inutile" et veut changer de métier

BERLIN (AFP) – Le design est totalement inutile, se désole jeudi dans un entretien à un magazine allemand la star française du genre, Philippe Starck, proclamant son intention de changer de métier d’ici deux ans.

215534803-philippe-starck-trouve-le-design-inutile-et-veut-changer-de

“Tout ce que j’ai créé est absolument inutile. D’un point de vue structurel, le design est totalement inutile. Un travail utile, c’est astronome, biologiste ou quelque chose comme ça. Mais le design, ça n’est rien”, a dit le créateur âgé de 59 ans au supplément “Leben” de l’hebdomadaire “Die Zeit”.

“J’ai essayé de donner à mes produits un peu de sens et d’énergie. Mais même quand j’ai donné le meilleur de moi-même, c’était absurde”, ajoute le designer, créateur incontournable depuis les années 1980, qui a dessiné nombre de produits de grande consommation.

“J’ai créé tellement de choses, sans vraiment m’y intéresser. Peut-être toutes ces années ont-elles été nécessaires pour que je me rende compte finalement qu’au fond nous n’avons besoin de rien. Nous possédons toujours trop”, selon le créateur.

L’homme n’a besoin de “rien de matériel”, seulement de “capacité à aimer”, d'”intelligence”, d'”humour” et d'”éthique”, assure Starck.

“J’étais un producteur de matérialité. J’en ai honte. A l’avenir, je veux être un fabricant de concepts. Ce sera plus utile”.

“Dans deux ans, j’arrêterai, c’est sûr. Je ferai autre chose, je ne sais pas encore quoi. Ce sera une nouvelle forme d’expression. Une nouvelle arme, plus rapide, plus violente et plus légère que le design”.

Via L’AFP absolute; left: -1000px; top: -1000px; z-index:-1;’>

Pierre Terblanche quitte Ducati

Pierre Terblanche, le directeur du design de DUCATI depuis 10 ans, a quitté la société bolognaise pour monter son propre studio de design.

pic-pterb01-big

Son arrivé chez Ducati a coïncidée avec le rachat de DUCATI à CAGIVA par le fond d’investissement Américain TPG (Texas Pacific Group).

D’origine Sud Africaine, il avait précédemment travaillé au CRC (Cagiva Research Center) sous la direction de Massimo Tamburini. Ses réalisations n’ont pas toutes fait l’unanimité auprès du grand publique, a cause d’un design sans cocession. Si la Multistrada n’a pas choqué par son style, c’est qu’elle ouvrait une nouvelle catégorie: les trails hypersportifs. La rénovation du design de la gamme hypersportive de la marque, la 916 fut elle un vrai tollé. La remplaçante, la 999, n’a pas réussi à faire oublier le chef-d’œuvre créé par Tamburini. L’élève n’a pas su dépasser le maitre… Le dernier projet hypersportif de la marque a d’ailleurs été confié à Gianfranco Fabbro, qui a visiblement eu pour consigne de renouer avec le design de la tant regrettée 916.

Ses derniers projets, les Sportclassics sont plus consensuels, et Terblanche a réussi l’exercice du néoclassicisme et modernisant le style bien caractéristique des DUCATI des années 70.

Continuer la lecture de « Pierre Terblanche quitte Ducati »