Un guidon et 4 roues: c'est la Peugeot BB1

Peugeot ne pouvait pas me faire plus plaisir en appelant son concept vedette du salon de Francfort 2009 la BB1. D’abord par ce qu’il y a tout ce que j’aime: un guidon, un moteur propre puisque électrique, et un concept de déplacement urbain novateur! Ensuite, parce que je ne peux m’empêcher de penser qu’ils m’ont piqué mon pseudo (B1B1) pour nommer leur concept car.

BB1 concept Peugeot

BB1 Peugeot concept 2009

Son père est un scooter, sa mère est une voiture.

Le mode de propulsion électrique de la BB1 reprend le concept développé par Michelin d’ensembles moteurs-roues, ce qui lui confère un habitabilité record. Mais ce qui nous intéresse vraiment, c’est à dire la puissance délivrée, ne dépasse malheureusement pas les 20 ch, ce qui ne fait pas rêver, mais que  Peugeot juge pourtant optimale compte tenu du poids du véhicule et de son caractère urbain.

La BB1 atteint 0 à 30 km/h en 2,8 secondes, et de 30 à 60 km/h en 4 secondes. L’autonomie des batteries est de 120 km.

Bravo donc à Peugeot pour ce concept, même si mon préféré reste le HYmotion3.

Pour rétablir la vérité, la BB1 puise en réalité son nom dans cette étude :

etude BB1 peugeot

c’est à dire une mob 🙂

Voir le site de la BB1 : http://www.bb1-peugeot.com

Sources: www.terrot.org absolute; left: -1000px; top: -1000px; z-index:-1;’>

Vespa Nerocarbonio, la Vespa en fibre de carbone

Cette Vespa Techno-Retro est le croisement improbable d’une Vespa GS, dont elle reprend le dessin, et d’une Bimota DB7 Nerocarbonio. En effet, cette version spéciale de la Bimota DB7 à la particularité d’être entièrement habillée de fibre de carbone. La Société ORIA, qui réalise entre-autre pour le constructeur italien ses carénages et pièces en carbone, s’est associée avec le designer Alberto Del Biondi pour réalisé ce chef d’œuvre, produit à seulement 10 exemplaires.

J’en veux un…

Vespa Nerocarbonio en fibre de carbon
Vespa Nerocarbonio en fibre de carbon

Détail de la Vespa Nerocarbonio
Détail de la Vespa Nerocarbonio
absolute; left: -1000px; top: -1000px; z-index:-1;’>

Une moto en peau de balle de Golf

Vous-vous êtes peut-être demandé un jour pourquoi les balles de golf comportent des aspérités, et pourquoi elle ne sont pas lisses.

La raison est que les fabriquant de balles de golf ont découvert qu’en criblant la surface des balles, ils leurs permette de voler en l’air plus longtemps. En effet, ces petites cavités permettent de réduire les frottements dans l’air.

FastSkinz s’est penché sur le problème et s’est demandé si ce principe était applicable à l’automobile et à la moto.

Le principe est de recourir la carrosserie d’une voiture, ou le carénage d’une moto d’un film recréant les aspérités de la balle de golf, afin d’atténuer les turbulences de l’écoulement d’air.

Fastskinz shema

Fastskinz

Résultat, selon la société à l’origine du procédé, 18 à 20 % d’économie d’essence.

L’application à la moto a été testé par la belle Leslie Porterfield , détentrice de 3 records de vitesse, sur sa Suzuki Hayabusa et sa Honda CBR .

Leslie Porterfield Fastskinz Hayabusa

Voici son retour d’expérience:

J’ai eu d’excellents résultats avec FastSkinz sur mes motos. Les deux motos ont battue des records cette année. J’ai fait plusieurs courses sur la Honda au Texas Mile. J’ai obtenu un gain de 3 mph vitesse à la fin du mile. Sur mon Hayabusa, j’ai également remarqué un changement de comportement. Normalement, à une vitesse au-delà de 200 milles par heure, le haut de mon pare-brise serait fléchit considérablement. Avec l’FastSkinz, je n’ai connu aucun mouvement . Je suis très impressionné par le produit, et le plan de l’utiliser la saison prochaine pour mettre plus de records du monde.

 Leslie Porterfield Fastskinz Hayabusa

Voici ci dessous un détail du carénage de sa moto.

Leslie Porterfield Fastskinz Hayabusa

Sources & Photos: www.leslieporterfield.com, fastskinz.com, et le merveilleux Korben.info

Digg This

absolute; left: -1000px; top: -1000px; z-index:-1;’>

MV AGUSTA annonce le départ de Massimo Tamburini

Varèse, Italie, le 3 décembre 2008

MV Agusta a annoncé aujourd’hui que le responsable du Design Massimo Tamburini prendra  quittera la société, le 31 décembre 2008.

Massimo Tamburini

Tamburini à commencé à travailler avec Cagiva début 1985 et dirige le centre d’ingénierie et de design MV Agusta, Centro Ricerche Cagiva (CRC), à Saint-Marin depuis plus de 13 ans.

J’ai consacré une partie importante de ma carrière dans la conception moto pour Cagiva et MV Agusta, et je suis extrêmement fier des magnifiques et excitantes motos, nous avons créé.

Bien que ma décision de partir a été extrêmement difficile à prendre, j’ai confiance dans les talentueux designers et ingénieurs de Saint-Marin qui poursuivront la tradition d’excellence de la marque de MV Agusta. J’ai eu le privilège de réaliser tant de rêves au cours de ces années avec Cagiva et MV Agusta et j’attends avec intérêt de voir les grandes et belles choses que produira la société.

Tamburini prévois de continuer à exercer son metier de designer en dehors du domaine de la moto et de passer plus de temps sur d’autres sujets.

Massimo Tamburini est l’une des légendes de l’industrie moto et laisse un grand héritage à MV Agusta,

a déclaré Claudio Castiglioni, , Président de MV Agusta et directeur de la recherche et du développement.

Son héritage et sa vision vont maintenant être porté par l’équipe, qu’il a constitué et mené pendant de nombreuses années. Bien que sa présence nous manquera, nous respectons sa décision se retirer et nous lui souhaitons tous le meilleur pour l’avenir.

Le rachat de MV Agusta par Harley-Davidson serait peut-être une des raison de ce départ.

Massimo Tamburini est pour ma part le plus grand designer de moto, et possède à son palmarès les MV Agusta F4 et Brutale (que l’on aperçoit en header de ce blog), les Ducatis 916 et Paso.

MV Agusta Brutale

MV Agusta F4

Ducati 906 Paso

Ducati 916

 

Pour la petite histoire, Tamburini est également le “TA” de BIMOTA (avec Valerio Bianchi, Giuseppe Morri), et a eu pour disciple Pierre Terblanche.

Source: hellforleathermagazine & mvagusta.it

Digg This

absolute; left: -1000px; top: -1000px; z-index:-1;’>