Voxan va très bien!

Ce n’est peut-être pas la vérité, mais j’en ai un peu assez de voir toujours des nouvelles agaçantes sur ce constructeur:

L’historique que l’on peut trouver de cette marque ne semble parsemé uniquement que de mauvaises nouvelles:

  • Une mise en redressement judiciaire en juin 2001 
  • Proposition de reprise par le groupe Merker en décembre 2001 et refus par les salariés en avril 2002
  • La Ville d’Issoire veut récupérer les locaux de Voxan en 2007
  • Présentation d’une maquette non aboutie de la GTV 1200 au mondial de Paris
  • Dernière nouvelle en date, la fin du partenariat entre Voxan et Sidam Europe initié en octobre 2006, censé développer les ventes des moto françaises en Europe. Ce n’est peut-être pas une mauvaise chose, car Eric Terrasse, président du directoire de la Société de conception et de construction de motocycles (SCCM Voxan), s’apprête à signer “dans les heures qui viennent” des contrats avec l’Ukraine, la Lettonie, l’Estonie et la Lituanie.

    image

    Je souhaite toutefois clarifier une chose: je ne veux pas apporter mon soutien à la marque. Non, un constructeur moto doit véhiculer du rêve, pas un sentiment de pitié. Les modèles sont peut-être haut de gamme, mais où est l’Image? Où est l’Aura?

    Je veux que Voxan me fasse …tripper!

    Ducati, Triumph, MV Agusta, qui ont aujourd’hui développé une identité forte, une image puissante (chaque marque dans leurs styles) étaient il y a peu des marques moribondes. Certes, parmis ces exemples, tous ont une histoire, remplie de modèles mythiques et de victoires en compétition, ce qui n’est pas le cas de Voxan. Mais KTM a bien su se développer sans pour autant s’appuyer sur son passé.

    Voxan je t’aime. Je ne suis pas le seul (la lecture de quelques pages du forum du Voxan Club de France a suffit à me convaincre). Tes motos sont belles, elles sont incroyables à piloter (j’ai eu l’occasion d’essayer le Café Racer qui est un très beau bijou).

    Les ingrédients sont là.
    Soit un bon cuisinier.

     

    Et arrête de te laisser tutoyer par n’importe qui…

    Mots clés Technorati : ,,,

    absolute; left: -1000px; top: -1000px; z-index:-1;’>

    MV Agusta, des motos de Tata?

    Le groupe indien Tata, qui s’apprête à produire la Nano (voiture la moins cher du monde), et qui a racheté il y a peu les constructeurs automobile Jaguar et Land Rover, pourrait investir dans la marque de motos italienne MV Agusta.

    Bonne nouvelle? Peut-être. Les finances de MV Agusta n’étant pas au top, l’apport d’argent frais ne peut être que bénéfique. Il n’y a d’ailleurs que peu de risques que la marque Italienne perde son identité, vu le peu d’experience qu’a Tata dans le milieu de la moto (MV Agusta serait le premier constructeur moto qui entrerait dans le giron du géant indien Tata).

    MV Agusta aurait alors les mains libres, pleine d’argent, pour nous développer de nouveaux modèles.

    logomv

    Continuer la lecture de « MV Agusta, des motos de Tata? »

    DUCATI et MV AGUSTA vendus aujourd'hui à BS Investimenti, Management & Capitali et Intesa Sanpaolo

    La nouvelle vient de tomber: les 2 prestigieuses marques de motos italiennes MV Agusta et DUCATI ont annoncé leur mises en ventes aujourd’hui 20 février 2008 respectivement à BS Investimenti et Management & Capitali et Intesa Sanpaolo.

    Voici en version originale les infos provenant des annonces boursières, et du Milano Finanza :

    Continuer la lecture de « DUCATI et MV AGUSTA vendus aujourd'hui à BS Investimenti, Management & Capitali et Intesa Sanpaolo »

    GQ en France

    La version française du magazine GQ (éditions Condé Nast) était annoncé pour le 20 février et pourtant, je l’ai trouvé samedi 16 février. Avant première!

    gq

    Alors que trouve-t’on dans cette version française du mythique Gentlemen’s Quarterly?

    Comme dans la version originale, des articles sur la mode/style, interviews, reportages découvertes cuisines, week-end, etc..

    Mais ce qui a attiré mon attention ,c’est un article “2 roues”, sur le Yamaha Tmax. Bonne surprise, il ne s’agit pas d’un essai “classique”, mais d’une approche autour de l’univers du gros scooter. L’article aborde l’image que les motards peuvent avoir de ce type de maxi scooter, mais aussi des visions des utilisateurs, des problème que l’on peut rencontrer (moto-jacking), ou encore des communautés ou des sites internet des de fan du Tmax, parmis lesquels le site www.tmax-mania.com.

    17022008098

    Un article sans essai qui pourtant offre une vision objective de ce modèle.

    Merci GQ, et longue vie à vous! absolute; left: -1000px; top: -1000px; z-index:-1;’>