Vespa Road Trip in PARIS // Part.2

On remet ça! Le second opus du Vespa Road Trip in Paris aura lieu le samedi 25 avril 2009.

Le principe du Vespa Road Trip est simple:

  • Faites briller votre Vespa (quelque soit son âge)
  • Rendez-vous à 18h00 sur le rond-point des Invalides à Paris le 25 avril
  • Gentlemen, start your engine” pour un petit tour dans Paris
  • On termine la balade à une terrasse.

En bref, c’est l’occasion de sortir son scooter, et d’échanger autour de la Vespa.

Le parcours est le suivant:

image

Vous pouvez retrouvez toutes les infos mises à jour sur la page Facebook du Vespa Road Trip in PARIS.

Voici pour rappel une vidéo tournée lors de la 1ère édition

absolute; left: -1000px; top: -1000px; z-index:-1;’>

Lacoste Red !

Après Adidas et Courir, c’est Lacoste qui illustre sa nouvelle collection Lacoste Red ! avec  une vieille Vespa.

Le marques pratiquent actuellement ce qu’on pourrait appeler du Vespa-Dropping, pratique qui consiste à l’instar du Name-dropping à utiliser l’image de la Vespa dans ses campagnes de communication, pour s’attribuer ses valeurs. Une façon rapide de s’approprier une image très Mods, chère à Fred Perry ou encore Ben Sherman.

Ceci-dit, on ne s’en plaindra pas! Pour revenir à Lacoste, le site réalisé par Mégalo est superbe, à l’image de la vidéo d’intro, utilisant un effet bullet time toujours bluffant, et rythmé au son du titre “Extraball”de Yuksek.

voir le site: www.lacostered.com

Lacoste Red Vespa

Continuer la lecture de « Lacoste Red ! »

[Test] le Kapten, le GPS idéal pour motos et scooters

Le labyrinthe urbain

Que faire quand vous devez vous diriger en scooter ou moto (voire même en vélo) vers une destination que vous ne connaissez pas? Personnellement, j’ai expérimenté plusieurs méthodes: GPS 3D pour moto

  • imprimer des plans Mappy ou Google Maps, que l’on doit ressortir de ses poches à chaque intersection. Un véritable cauchemar, qui se transforme en enfer en cas de pluie.
  • utiliser le module GPS et le logiciel de cartographie de mon téléphones mobile. S’ils peuvent dépanner dans certaines situations, les GPS intégrés dans les portables comportent des problèmes majeurs: la navigation est souvent payante et l’autonomie de votre mobile diminue considérablement, vous privant rapidement de moyen de communications.
  • utiliser un GPS spécial moto et scooteur. Ceux que l’on trouve ne sont généralement que des adaptations étanches de ce qui existe pour l’automobile. Ils restent aujourd’hui encombrants à transporter, et nécessitent l’installation d’un support sur le véhicule.

Dans ma quête de la solution pour me guider d’un point A à un point B, je crois avoir trouvé une solution idéale, celle qui vous permet de garder les 2 mains sur le guidon, et les yeux sur la route!

Je vous avais déjà parlé de ce GPS lors de sa sortie dans ce billet.

Le Kapten de Kapsys est un  GPS à commande vocale, sans écran. Cette configuration peut paraître surprenante de prime abord, mais devient absolumglient évidente après seulement quelques minutes d’utilisation.

1er contact

Le Kapten sans ses écouteursLa prise en main du Kapten est d’une facilité déconcertante. A peine sortie de sa boite, et sans avoir pris connaissance de la notice d’utilisation (vous le faites vous?) vous vous trouvez en terrain connu: à la manière d’un Ipod, un appui long sur la touche “arrêt” suffit à l’allumer. Ensuite, il suffit de se laisser guider par les instructions vocales. Un appui court sur la touche GPS, allume le GPS (dingue non?). Une voix féminine  vous demande successivement de dicter votre mode de navigation (piéton, vélo, moto, voiture) la ville, la rue, et le numéro de rue de votre destination. La reconnaissance vocale est excellente, car même sur une moto moteur tournant, le Kapten vous comprend. Les écouteurs, intégrant le micro sont faciles à insérer sous un casque. Il ne reste plus qu’à glisser le boîtier principal (de la taille d’un gros Ipod nano) dans une poche et vous laisser guider!

10042009139Le test sur mon trajet habituel maison-boulot est concluant: il me guide parfaitement et recalcule instantanément l’itinéraire quand je fais un détour.  Je me lance donc dans un second test grandeur nature: vers une adresse qui m’est inconnue.

Ca tombe bien, j’ai rendez-vous en banlieue parisienne, à un endroit où je n’ai jamais mis les pieds. Je dicte l’adresse, et me laisse totalement guider. Le Kapten annonce les directions à prendre et le nom des rues, ce qui me permet de vérifier que ma direction est bonne. J’arrive à destination sans même avoir regardé un panneau de signalisation. Bluffant.

Ce GPS motard joue donc pleinement son rôle, mais cache encore bien des surprises.

La partie immergée de l’iceberg

Le Kapten répond donc au cahier des charges du GPS idéal: il est petit, facile à transporter, sans installation, dispose d’une bonne autonomie (jusqu’à 6 heures) et son utilisation est enfantine.Mais le Kapten fait plus, beaucoup plus que ce qu’on lui demande!

Continuer la lecture de « [Test] le Kapten, le GPS idéal pour motos et scooters »